Etienne Buraud - Photographies
Etienne Buraud - Photographies

Etats des Lieux

«Figures», «Rêves», «Passage»

Ces trois ensembles composent le triptyque Etats des lieux.

Les photographies de l’ensemble «Figures» ont été réalisées entre 2010 et 2013 exceptée «Figure 1» (1997), image matricielle du cycle. Le volet «Rêves», a été élaboré parallèlement à partir de 2010. Les six photographies de la série « Passage » ferment le cycle.

 

 

Dans la tradition romantique, le paysage est le miroir des états d’âme de l’individu. Il s’y cherche et s’y reflète, s’y abandonne. Cette posture, contemplative et dynamique, caractérise le travail d’Etienne Buraud qui représente, pour mieux la saisir, la diversité de ses paysages intérieurs. Il s’emploie ainsi à figer l’impermanence afin de capturer ce qui doit inéluctablement disparaître de son champ de vision ou de sa mémoire.

Sur ses images, des êtres seuls, ou à deux, réunis par petits groupes ou en foules indistinctes, à l’arrêt ou mouvement, au sol ou en suspend, habitent des espaces dépeuplés, formant avec l’environnement dans lequel ils évoluent une communion silencieuse. Ils apparaissent comme posés là  dans des lieux désertiques qui interpellent en nous proposant un monde onirique, où se côtoient éléments naturels, individus, et objets du quotidien.

Au fil de rencontres, de pertes, de voyages, il interroge le spectateur sur la place de l’individu dans un espace qui n’est pas le sien. Son jeu des échelles et des proportions bouleverse les perceptions du spectateur, et sollicite un nouveau regard, qui hésite entre une appréhension du genéral et du particulier. Les mises en scènes poétiques transportent et invitent au voyage, à la découverte de soi, à la recherche de sa propre ombre. Le photographe pose le spectateur sur un fil, en équilibre, entre deux : entre l’étrange et le familier, la réalité et le rêve, le mélancolique et le cocasse, l’intime et l’impersonnel.

 

 

Figures N°7, 2012
Rêve N°1, 2012